Hausse du prix de l’énergie, pourquoi ?

  • Habiter XL+
January 13, 2022

Hausse du prix de l’énergie, pourquoi ?

Il est parfois utile de se pencher sur les causes profondes d’un problème. La réalité de la hausse du prix de l’énergie est relayée copieusement par les médias, mais sa cause y est rarement développée. Voici un résumé de ce qu’il faut savoir.

Quelle est la cause de la hausse tarifaire que nous observons maintenant sur les factures d’énergie ?
Elle reflète la hausse des prix dans les marchés de gros de l’électricité et du gaz. Rappelons que le prix du marché de gros n’influence que 40% du prix final payé, le reste étant des coûts de distribution et de transport, surcharges et impôts (voir graphique ci-dessous).

Les composants de votre facture d’électricité (source : Sibelga)

Pourquoi y a-t-il une hausse généralisée des prix sur les marchés de gros ?
A cause de l’augmentation du prix du gaz naturel dans les marchés internationaux. En Région bruxelloise, 79 % de la population se chauffe au gaz. Par ailleurs, bien qu’en moyenne seuls 34 % de notre production d’électricité provienne du gaz (voir graphique ci-dessous), le mécanisme de fixation des prix de gros de l’électricité en Europe a pour conséquence que le prix de l’électricité est souvent lié au prix du gaz.

Mix énergétique en Belgique en 2020 (source : Elia)

Pourquoi le prix du gaz a-t-il un tel effet sur le prix de l’électricité ?
Chaque fois que l’on n’arrive pas à combler toute la demande belge d’électricité avec des sources moins coûteuses (renouvelables, nucléaire, etc.) et qu’on a besoin de brûler du gaz pour que tout le monde puisse avoir de l’électricité, toute notre électricité sera payée au prix du gaz. (Le mécanisme de fixation des prix de gros fonctionne de façon à ce que le prix final de toute l’électricité produite à un moment concret soit déterminé par la dernière source appelée à combler la demande totale du pays, source qui est le plus souvent le gaz).  Dès lors, une augmentation du prix du gaz comme celle que nous observons aujourd’hui a des conséquences directes sur le prix de toute l’électricité que nous consommons.

Pourquoi le prix du gaz augmente-t-il sur les marchés internationaux ?
Quatre grandes causes peuvent être identifiées :

  1. La relance économique suite à la crise du Covid-19.  Cela a mené à une demande élevée de gaz au niveau mondial qui, face à une offre qui n’a pas su s’adapter assez rapidement, fait grimper le prix du gaz ;
  2. L’hiver s’annonce rude, tant en Europe qu’en Asie. Les pays asiatiques ont acheté d’énormes quantités de gaz dans les marchés internationaux pour garantir leur approvisionnement, et ce, plus rapidement que l’Europe ;
  3. Les enjeux géopolitiques. Rappelons qu’environ 40% du gaz consommé en Europe provient de la Russie, qui utilise cette position de pouvoir à des fins géopolitiques. On constate, par exemple, que les déclarations de la Russie sur la quantité de gaz qu’elle compte exporter, ou pas, en Europe influencent directement les prix de gros ;
  4. L’augmentation du prix des droits d’émission du CO2. Vu les ambitions climatiques de l’Union européenne, qui passent par la réduction des émissions totales de CO2 dans les années à venir, les droits d’émission disponibles dans le marché européen d’échange de quotas d’émission sont progressivement réduits, et donc son prix augmente. Il faut néanmoins préciser que ce quatrième facteur explique seulement une petite partie (10–20%) de l’augmentation totale des prix.

Jusqu’à quand devons-nous nous attendre à des prix exceptionnellement hauts ?
Les experts estiment que les prix continueront à être anormalement élevés jusqu’au moins l’été 2022.

Concrètement, à quoi s’attendre comme augmentation des prix sur une année ?
Les premières estimations de la Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz (la CREG) sur base des prix moyens de septembre 2021 ont annoncé une augmentation de 116 € sur la facture annuelle d’électricité et de 598 € sur la facture annuelle de gaz pour une consommation moyenne par rapport à l’été. Sur base des prix d’octobre 2021, la CREG estime que la facture annuelle moyenne d’électricité avoisine déjà les 1.250 €, tandis que celle pour le gaz approche les 2.500 €. En novembre 2021, les prix ont encore augmenté substantiellement. Les acteurs de terrain constatent aussi une plus grande hausse de prix que celle annoncée officiellement.

En conclusion, vous constatez que ces mécanismes de hausse des prix dépassent largement le consommateur lambda. Notre seul moyen d’action est de bien choisir son contrat, et bien sûr d’économiser …  mais ce dernier conseil vaut également lorsque les prix sont bas, ne l’oublions pas !