PCS Projets
de Cohésion Sociale
Coordination
Tél. : 0474 / 799 709
coordinationpcs.hr@misc.irisnet.be

Présentation :

Les projets de cohésion sociale (PCS) sont un dispositif qui vise à doter certains sites de logements sociaux de travailleurs sociaux communautaires. Subsidiés et encadrés par la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale, les PCS sont définis par une convention qui prévoit au minimum:
  • Un partenariat entre une asbl et la société immobilière de service public, propriétaire du site faisant l’objet du projet
  • La mise à disposition par l’association d’un travailleur social pour la coordination du projet
  • La mise à disposition d’un local par la SISP
  • Un travail communautaire à réaliser avec les habitants des logements sociaux

Objectifs :

  • Développer ou renforcer le lien social
  • Améliorer la communication entre locataires et entre locataires et société de logement social
  • Mettre en œuvre les moyens nécessaires pour informer les habitants du contenu de leurs droits et devoirs et des moyens leur permettant d'en assurer le respect.
  • Favoriser la participation des habitants ainsi qu’une cohabitation harmonieuse
Le PCS se situe donc dans un périmètre de logements sociaux tout en restant ouvert sur le quartier et ses habitants. Il a pour finalité d’améliorer la qualité de vie des habitants, plus particulièrement en favorisant leur participation à la vie de la « Cité » et leur cohabitation au sein de celle-ci.



Méthodologie

La particularité du dispositif PCS est le développement d’une action ancrée dans les méthodologies du travail social communautaire, soit une action qui :
  • vise à donner des réponses collectives à des problèmes collectifs
  • se développe en partenariat ou en réseau
  • vise un changement structurel ou d’organisation sociale
  • est territorialisée, localisée sur un périmètre défini
  • se déroule dans l’espace public
Le travail des PCS se définit donc comme un travail social de proximité, qui vise à l’autonomie des habitants. Il est réalisé avec les habitants, de manière à ce qu’ils deviennent acteurs et producteurs de leurs propres réponses collectives.